Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Héritage Kinnear's Mills : Un témoignage sur une petite communauté écossaise remplie de découvertes étonnantes !

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Héritage Kinnear's Mills : Un témoignage sur une petite communauté écossaise remplie de découvertes étonnantes !

Découvrez ce territoire colonisé par des Anglais, des Irlandais et des Écossais qui y ont apporté leurs coutumes, leur savoir-faire et leur mode de vie des plus captivants. Une communauté dont la qualité du bétail était reconnue jusqu'aux États-Unis!

 Héritage Kinnear's Mills Héritage Kinnear's Mills

Mes 3 Coups de coeur à Héritage Kinnear's Mills :

  • Le costume traditionnel écossais aux couleurs du tartan local;
  • L'ancienne publicité d'une pomme de terre géante soit le « Photoshop » de l'époque;
  • Les deux vieilles pierres tombales ancrées dans un cèdre.

Au cours d'une visite guidée, vous découvrirez la vie de l'Écossais James Kinnear et de sa femme Harriet Wilson, fondateurs de cette collectivité. James exploitait des moulins et vendait des terrains afin d'aider au développement de la communauté tandis qu'Harriet mettait sur pied le premier magasin général, en 1847, une entreprise qui va s'avérer très fructueuse.

Ces derniers ont cédé les terrains des quatre églises actuelles sur le même coin de rue : une église catholique et trois protestantes (méthodiste, presbytérienne et anglicane). Nous sommes d'ailleurs invités à les visiter et à y faire des découvertes étonnantes :

  • À l'intérieur de la méthodiste, vous verrez un costume traditionnel écossais mettant en valeur le tartan des Cantons-de-l'Est, aux couleurs homologuées en Écosse par Richard Allan, une vraie merveille !
  • En façade, vous découvrirez une meule de l'ancien moulin qui a été emporté par une inondation dans les années 1950. Si au moulin on y moulait de la farine, le gruau, lui, était obtenu par les enfants qui piétinaient l'avoine avec des sabots de bois.
  • Entre l'église méthodiste et presbytérienne, aujourd'hui l'Église Unie, vous verrez un cimetière dont les pierres tombales datent des années 1800 et vous ferez la découverte de deux d'entre elles encastrées dans un cèdre, symbolisant une 2e vie sur terre pour les Écossais.

À l'époque de James Kinnear, les gens vivaient d'agriculture, de la forêt et de la potasse. C'est à travers votre visite que vous découvrirez d'autres faits captivants :

  • Vous apprendrez, entre autres, que la qualité du bétail de cette petite collectivité était reconnue jusqu'aux États-Unis; 
  • Vous découvrirez qu'avec la potasse, qui consistait à brûler les souches de bois francs, on faisait des produits pharmaceutiques, du savon à blanchir les draps ou encore des cosmétiques;
  • Vous vous étonnerez devant l'image ancienne d'un homme tirant une pomme de terre géante sur son chariot - qui n'est évidemment pas une vraie - dans le but de montrer la prospérité de l'agriculture de la région et d'inciter les gens à venir habiter ce coin de pays;
  • Vous connaîtrez l'histoire du chemin Craig - un chemin reliant Québec et Boston - qui fut construit en 1810 en seulement trois mois par des soldats. Quel ennemi les menaçait pour qu'ils mettent si peu de temps ? Venez le découvrir !

Êtes-vous prêt à vous laisser épater par les nombreuses découvertes de ce charmant village aux origines écossaises ?

Roseline Houle
Les 3 Coups de coeur de Roseline pour les 19 Plaisirs Culturels

Toutes les actualités & reportages