Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Cette semaine dans nos villages : Saint-Côme-Linière

Bienvenue à Saint-Côme-Linière!

 

 

 

 




Bienvenue à Saint-Côme-Linière

Secteur touristique: Beauce

Population: 

La municipalité de Saint-Côme-Linière se situe sur la rive sud du Saint-Laurent, dans les contreforts des Appalaches. Elle fait partie de la Beauce et se trouve à une trentaine de kilomètres de la frontière du Maine. La rivière Du Loup, un affluent de la Chaudière, traverse la paisible localité. La Route 173 la relie, au nord, à Saint-Georges et, au sud, à Armstrong.

Principaux attraits: 

Un peu d'histoire..

Saint-Côme-Linière, c'est 3300 habitants répartis sur les deux rives de la Du Loup et réunis dans une communauté paroissiale, qui compte plus de 135 ans d'histoire.

L'évolution de ce coin de pays beauceron est étroitement lié à la nécessité d'entretenir le chemin de Kennebec (Kennebec Road), voie de communication importante entre Québec et Boston à la fin des années 1820. Les autorités coloniales commencent à concéder les terres à partir de 1825. Le canton de Jersey, situé sur le côté ouest de la rivière Du Loup, est érigé en 1829 et celui de Linière, situé sur le côté est, en 1852, on y dénombre à l'époque 294 habitants.

Les premiers colons sont des anglophones protestants, principalement des Irlandais presbytériens. Les Canadiens français s'établissent vraiment qu'à partir des années 1840. La vie difficile et la grande pauvreté causent de nombreux départs. La colonisation ne progresse que fort lentement.

Vers les années 1863, on commence à utiliser l'appellation de Saint-Côme. L'année 1871 marque l'ouverture des registres d'état civil et l'arrivée du premier curé résident, mais la paroisse n'est canoniquement érigée qu'en 1888.

Rattaché en 1845, à la municipalité de Metschermet (Metgermette) puis à celle de Linière en 1855, le territoire de Saint-Côme s'en sépare le 24 juin 1892 pour former la municipalité de paroisse de Saint-Côme-de-Kennebec. Le 20 septembre 1912, le village Linière se détache de cette dernière.

La population de Saint-Côme, dont les activités économiques sont à l'origine liées au secteur agro-forestier, passe de 890 habitants en 1871, à 1747 en 1911, à 2190 en 1941 et à 3300 en décembre 2004. Pendant ce temps les Canadiens français catholiques accroissent rapidement leur importance numérique. Minoritaires en 1851, ils forment avec quelques familles irlandaises catholiques la totalité de la population dès le début des années 1950. En fait, même à leur apogée, les protestants n'ont guère dépassé 200 âmes. Isolé, ce noyau, concentré surtout près de la frontière américaine, se désagrège rapidement et ses membres se dispersent à travers le Canada et les États-Unis. Un fort groupe s'établit dans la région de Lennoxville près de Sherbrooke.

Dans son ensemble, la croissance de la population a été ralentie à plusieurs reprises par l'exode vers les États-Unis et vers d'autres localités québécoises. Saint-Côme-Linière est aujourd'hui une localité dynamique tournée vers l'avenir.

Bonne découverte de Saint-Côme-Linière!

Sarah Moore

Tourisme Chaudière-Appalaches

 

Toutes les actualités & reportages