Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Nouvelle chronique: Les motos, elle connaît ça! La XR 750 une machine de haute voltige pour vraies têtes brûlées

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Nouvelle chronique: Les motos, elle connaît ça! La XR 750 une machine de haute voltige pour vraies têtes brûlées

La XR 750 une machine de haute voltige pour vraies têtes brûlées

Par Claire MARTIN, l'Épopée de la Moto. www.epopeedelamoto.com

"Reine de la piste ovale", "Seigneur des anneaux", les superlatifs ne manquent pas pour désigner cette moto qui a remporter plus de victoires que n'importe quelle autre dans l'histoire. Machine mythique utilisée dans la plus nord américaine des courses moto: le dirt-track.

Une discipline spectaculaire, des courses très rapides, extrêmement courtes, à fond et en dérapage tout le temps, des luttes au coude à coude, avec des pointes à plus de 190 km/h ou les chutes sont monnaie courante. Oubliez les freins, le seul qui subsiste éventuellement est sur la roue arrière et utilisé uniquement pour éviter le pire, le freinage en course est interdit!
Sous les yeux de la foule, les pilotes se donnent au maximum créant une atmosphère qui alimente la tension.

Une machine de haute voltige! Parlez-en à un coureur de XR 750 et sous comprendrez que ces gars carburent à l'adrénaline, la vraie. Au Québec ils ont été quelques uns à courir sur ces purs-sang: Lucien Lamoureux, Michel Mercier, Jean Bourret et Martin Lavoie.

John Steel, manager de Hi-Speed Motorcycle a développé une véritable passion pour ces machines, il connaît leur histoire sur le bout des doigts. Pensez donc, il en a restauré 114 pour un total de 540 produites!

C'est en 1969 que l'AMA apporte des modifications à ses règlements imposant ainsi une cylindrée de 750 cm3 pour vaincre. Harley-Davidson introduit alors la XR 750 comptant également renouer avec le succès trop longtemps laissé à la portée des anglaises et japonaises. Montée à partir d'un moteur amélioré de XLR-Sporters à soupapes en tête et d'un cadre de KR 750, cette nouveauté obtint, lors de sa première course sur route en 1970 à Daytona, des résultats catastrophiques. Le moteur équipé de cylindres et culasses en fonte posait des problèmes et s'arrêtait constamment par suite de surchauffe.
Une nouvelle version « alloy XR » à cylindres et culasses en aluminium avec deux carburateurs, Mikuni, apparaît en 1972. En Juin de cette même année, Dave Sehl, remporte la plus belle victoire d'un canadien au guidon d'une XR 750 en gagnant les 20 miles au Championnat National USA à Louisville Kentucky. Il entre ainsi dans la légende.

Pour atteindre le plein potentiel de la machine, il fallait l'optimiser. Avec sa XR 750 sortie d'usine, Martin Lavoie perdait 2 secondes sur le mile lors de ses premiers essais, par rapport à la Honda 500 sur laquelle il courrait habituellement. La recherche du meilleur rendement mécanique, qui impose une optimisation de chaque composante même insignifiante sur les machines de course, est une démarche incontournable à ce niveau de compétition. Sur la XR 750 elle permettait enfin de libérer tout ce que la bête avait de meilleur: son ordre de feu, la distribution de la puissance idéale et finalement une traction optimale. C'était la machine de dirt-track par excellence et le modèle le plus présent en course.

Rapidement les écuries et les coureurs eux mêmes se sont mis à désosser la bête pour remplacer, ajuster, alléger une a une chaque partie mécanique. Harley-Davidson s'est donc adapté en décidant, à partir de 1980, de ne plus vendre que le moteur, le cadre étant systématiquement mis de coté, puis en 1988 d'arrêter purement et simplement l'assemblage des moteurs qui seront désormais vendu sous forme de kit à assembler.

Motos rares, les XR 750 et XRTT, version routière du modèle produite à 10 exemplaires seulement en 1971 et 72, sont devenus des modèles recherchés des collectionneurs et musées. Cependant elles sont toujours présente en course, fières représentantes de la marque Harley-Davidson dans le monde de la compétition de haut niveau.

Martin Lavoie: (Capsule)

Natif de Québec, Martin a couru au meilleur niveau mondial, chez nos voisins du sud de 1978 à 1993. Il a toujours fait sa mécanique lui même, véritable passion à même titre que la course. Ne laissant aucune concession à "l'à peu près", il pouvait travailler jusqu'à une semaine pour obtenir un ajustement parfait des 4 cames du XR. Il a ainsi développé une expertise au niveau mécanique, convoitée des plus grands.
Acquise en 1983, il a complètement refait sa XR 750. Plutôt que de vous demander quelles pièces ont été changées sur sa moto, demandez vous plutôt quelles pièces n'ont pas été changées: cames, pistons, vilebrequin, transmission, guidon, poignées, carburateur, système d'échappement, cadre.
L'optimisation a été poussée jusqu'à changer les soupapes pour des modèles en titanes plus légers. Arrivant sans équipe technique, parlant avec un accent français, des cuirs troués, des semelles d'acier resoudées et des bottes à lacets il créait la surprise en franchissant les lignes d'arrivées, faisait trembler les plus grandes légendes du dirt track tel Jay Springsteen et accumulait trophées et victoires.
Il ne réussi cependant à gagner réellement sa vie comme pilote professionnel que dans les cinq dernières années de sa carrière.
Ses plus belles victoires restent sans conteste celles de Daytona en 1983 sur Honda XR500 alors qu'il remporte la série Shout-Out et celle de Sturgis en 1985, sur XR 750 où il remporte le Regional Western Championship.

Caractéristiques techniques de la XR 750:

• Produite de 1970 à 1980 à 540 exemplaires
• Moteur V-Twin à 45º, quatre temps OHV
• 750 cm3 (79 X 76 mm)
• Ratio de compression 10,5:1
• Carburateur 2 x Mikuni, Ø 36 mm
• Boîte à 4 rapports
• Transm. Primaire par chaîne
• Transm. Secondaire par chaîne à joints toriques
• Allumage magéto
• Cadre tube acier double berceau
• Frein à disque à l'arrière ou sans aucun frein
• Suspension av. à fourche télescopique
• Suspension ar. Bras oscillant, amortisseurs à ressorts
• Empattement 1448 mm
• Poids 145 Kg
• Réserve d'essence 9,5 l
• Volume d'huile 2,8 l
• Pneus 4.00 X 19
• Chevaux 90
• Vitesse maximum 210 km/h
• Prix: 4000$

Photos:

ML1.jpg: Martin Lavoie #2 précède la légende du DT américain Jay Springsteen #9 tout deux sur XR 750 à Los Angeles en 1992.

ML3.jpg: 1988, Louisville, Kentucky. Ce jour là Martin Lavoie #56 établi le record de vitesse du tour de piste.

IMG_1534: Motos rares et très racées, les XR 750 font la fierté des musées en possèdent, ici à L'Épopée de la Moto, St-Jean-Port-Joli.

Toutes les actualités & reportages