Reportages & articles

Vous êtes ici

      • La Galerie Louise-Carrier présente du 6 mars au 6 avril 2016 l'exposition Récits d'arbres, de pierres et de territoires

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

La Galerie Louise-Carrier présente du 6 mars au 6 avril 2016 l'exposition Récits d'arbres, de pierres et de territoires

La Galerie Louise-Carrier, 33, rue Wolfe, Lévis, présente du 6 mars au 6 avril 2016 l'exposition Récits d'arbres, de pierres et de territoires d'Hélène Allard et Marie Rioux. Le vernissage aura lieu le dimanche 6 mars à 13 h 30.

Cette exposition réunit deux artistes lévisiennes, dont les réalisations se rejoignent par leurs sources d'inspiration que sont la nature et la notion de territoire.

Parallèlement à sa pratique professionnelle en dentisterie,Hélène Allardentreprend une démarche artistique, il y a une trentaine d'années. Elle a suivi des cours en arts visuels à l'Université Laval et à l'Université de Hawaii. Son parcours est ponctué d'expositions individuelles et de participations à de nombreux collectifs au Québec, à Hawaii et au Chili.

Sa production est en lien étroit avec la nature du lieu dans lequel elle vit. Chaque endroit amène une réflexion et une expression. De retour au Québec après un long séjour à l'étranger, se sont les arbres et les pierres qui stimulent sa créativité. Les techniques qu'elle utilise sont le fusain, l'encre de Chine, le pastel sec et le graphite. Sur le papier, elle imprime et transforme l'empreinte d'une surface choisie d'arbre ou de pierre. La composition est complétée par des embossages, évocations de nuages, d'eau, de glace ou encore de souvenirs plus éphémères.

Marie Riouxa étudié à l'École des arts visuels de l'Université Laval. Au cours de sa carrière, elle a réalisé des expositions individuelles à Québec, Montréal et Toronto et a pris part à plusieurs collectifs au Québec, en Ontario, ainsi qu'aux États-Unis et en Bulgarie.

Le territoire est le sujet principal de ses œuvres, il est nord-américain et actuel. Parfois des personnages y évoluent. Principalement travaillé à l'huile ou à l'acrylique, sur toile ou sur papier, elle privilégie la monochromie pour ajouter une note dramatique à ses atmosphères. En cours de création, la peintre intègre des éléments insolites, qui de manière discordante font écho à la présence de l'homme et aux traces qu'il laisse dans l'environnement. 

Toutes les actualités & reportages