Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Un chemin de Compostelle version québécoise traversera des villages de la région

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Un chemin de Compostelle version québécoise traversera des villages de la région

Le Chemin de Saint-Rémi est en train de prendre forme dans cinq régions du Québec. L'objectif est de créer un parcours pédestre de plus de 1 000 kilomètres.

partant du village de Saint‑Adrien, situé aux frontières de l'Estrie et du Centre-du-Québec jusqu'à la ville de Percé en Gaspésie.

Ce chemin de marche de longue durée traversera plus de 80 villages, dont cinq de La Nouvelle‑Beauce, soit Saint‑Elzéar, Sainte-Marie, Vallée-Jonction, Saints-Anges et Frampton.

Les deux initiateurs, Stéphane Pinel et Louise Bourgeois, testeront le tracé initial à partir du dimanche 2 février, de Saint-Adrien. Selon les prévisions, ils arriveront à Saint‑Elzéar le mercredi 12 février.

Le Chemin passera principalement par des routes rurales et des rangs peu achalandés, par des sentiers existants et par des centres de villages. Les pèlerins marcheront en moyenne entre 12 et 15 kilomètres par jour et traverseront un village quotidiennement pour avoir accès à des services de ravitaillement et d'hébergement. Il y aura autant de raisons qui porteront les gens à marcher sur le Chemin de Saint-Rémi qu'il y aura de personnes pour la proximité avec la nature, pour se ressourcer, pour relever un défi sportif, etc.

Présentations publiques

Tous les citoyens sont invités à participer aux présentations publiques qui se tiendront les 12, 13 et 15 février prochain en Nouvelle-Beauce. Ces rencontres permettront de faire connaître le projet, de valider l'intérêt des communautés, de répondre aux questions et d'identifier les forces et faiblesses du tracé initial.

Voici l'horaire des présentations :

 Pour lire l'article dans En Beauce.com 

Journaliste Julie Houde. 

Toutes les actualités & reportages