Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Dix producteurs du sud de la MRC de Montmagny se lancent dans la production d'argousiers.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Dix producteurs du sud de la MRC de Montmagny se lancent dans la production d'argousiers.

Cultivé depuis des siècles en Asie et en Europe, l'argousier fait une percée de plus en sol québécois avec un projet de culture réunissant 10 producteurs du sud de la MRC de Montmagny.

Cette entreprise collective mettra cependant 3 ans à générer des bénéfices puisque le plant n'atteint son plein rendement qu'au bout de la 4e année. À terme, plus de 6 000 plants, principalement des cultivars voués à l'alimentation, seront mis en terre sur les 8 sites consacrés au projet, dont 7 sont situés à Sainte-Lucie-de-Beauregard et un à Saint-Paul-de-Montminy. Cette initiative permettra de revaloriser plus de 15 acres de terres sous-exploitées.

Au final, ce projet, qui en est présentement à la première phase de plantation, nécessitera des investissements de près de 120 000 $ répartis sur 3 ans. Les producteurs pourront cependant compter sur le soutien financier du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du Programme pilote d'appui à la multifonctionnalité de l'agriculture.

La baie d'argousier : un fruit presque parfait!

Au Québec, les plus anciennes productions d'argousier remontent à une dizaine d'années à peine. Toutefois, bien qu'elle soit encore récente, la culture de l'argousier est extrêmement prometteuse. Les petits fruits orangés au goût légèrement acidulé issus de cet arbuste sont en effet reconnus pour leurs propriétés nutritives exceptionnelles. On leur attribue en outre des vertus antioxydantes parmi les plus élevées en plus de posséder toute une gamme de vitamines excellentes pour la santé : C, E, A, B1 et B2.

La baie d'argousier est également très riche en protéines, en acide gras saturés et insaturés, en acides aminés, en sucres et en hydrates de carbone. Selon des études, sa teneur en vitamine C serait de 30 fois supérieure à celle de l'orange et son taux de vitamine E dépasserait celui du blé, du maïs et de la fève de soya.

Des usages multiples

Pour le moment, la production de Montmagny-Sud se destine au secteur alimentaire. La baie peut être vendue congelée ou transformée. Au Québec, on l'utilise actuellement dans la production d'alcool, de jus, de bonbons, de sorbet, etc. Comparable à la canneberge, quoique réputé moins acide, le fruit de l'argousier a fait son entrée depuis quelques année déjà sur les meilleures tables du Québec, dont le Fairmont Château Frontenac et le Loews Le Concorde. Le vainqueur de la dernière émission Les Chefs! a d'ailleurs été complimenté par le jury pour son sorbet d'argousier servi au dessert.

La popularité de l'argousier connaît une importante croissance dans de nombreux pays, car en plus de sa valeur nutritive remarquable, l'argousier entre également dans la confection de nombreux médicaments et de cosmétiques.

On peut obtenir plus d'information sur ce fruit prodigue sur le site de l'Association des producteurs d'argousier du Québec auwww.argousier.qc.ca.

Toutes les actualités & reportages