Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Coup de foudre en parachute!

Sauter avec Atmosphair!

À mes 18 ans, une de mes amis m'a offert un saut en parachute. J'avais formulé le voeu depuis très jeune d'aller m'amuser dans le ciel, donc j'ai été absolument ravie de ce cadeau. Jusqu'à la veille du saut. Là je dois vous avouer que je n'ai pas si bien dormi que ça. J'avais hâte, oui, mais j'étais aussi légèrement stressée : même si on est bien motivé, le parachute reste un sport extrême! Mais quand vous arrivez chez Atmosphair, que vous faîtes connaissance avec les moniteurs, qu'on vous explique comment ça va se passer et que vous voyez les gens avant vous atterrir en douceur, vous arrêtez de vous en faire. L'équipe Atmosphair est hors-pair! Les gens sont fins, drôles, constamment de bonne humeur et professionnels. Croyez-moi, ces gens-là savent ce qu'ils font!

Si vous avez déjà entendu l'appel du parachute, mais que vous n'avez pas encore osé, moi je vous dis foncez! Vous serez pris en charge par une équipe extraordinaire qui vous fera vivre une expérience unique. C'est plein d'émotions. C'est iréel. Vous tombez à une vitesse folle, 200 km/h, et vous le savez, mais vous êtes si haut dans le ciel que ça ne parait pas. Le sol ne semble pas se rapprocher si vite que ça. Mais le vent. Le vent lui vous rappelle que vous tombez, que vous êtes en chute libre et que, pour la première fois de votre vie, vous n'avez aucun appui, aucun support. Pour la majorité des gens, c'est déstabilisant. Nous ne sommes pas habitués à avoir les pieds dans le vide et, si vous êtes comme moi, vous aurez de la difficulté à savoir où ils sont l'un par rapport à l'autre tellement vous serez déstabilisé. À mon avis, la sensation est imbattable.

Personnellement, tous les gens que je connais qui ont sauté ont aimé. Nous ne sommes pas tous fait pour ce sport et ce n'est pas tout le monde qui en redemande, mais je n'ai jamais croisé quelqu'un qui a regretté. Peut-être que ça viendra. Peut-être pas.

Si vous êtes de ceux qui ont sauté, qui ont trippé et qui pensent à faire le cours pour devenir parachutiste, mais qui hésitent, je vous encourage fortement à le faire. Personnellement, je pensais que c'était long et fastidieux comme cheminement donc je ne prévoyais pas le faire à court terme. Mais c'est loin d'être le cas. Suffit de vouloir. Un cours théorique de 6 heures, une journée en soufflerie à simuler la chute libre et vous êtes prêt à sauter. Au début avec 2 moniteurs, puis avec un seul. Et au bout de 5 sauts, tout juste le temps de commencer à s'y faire, vous êtes prêt pour le solo. On vous fait un gros sourire, on vous donne une tape dans le dos et on vous envoie jouer seul dans le ciel. C'est magique. Stressant et magique.

Moi, je viens tout juste de terminer mon cours solo, qu'on appelle PAC dans le jargon. Cette expérience-là est mon point fort de l'été. J'ai rencontré plein de gens géniaux, j'ai repoussé mes limites et j'ai réalisé un rêve. Maintenant, pour 61$, je peux aller sauter en revenant de travailler. Il n'y a vraiment rien de mieux pour se changer les idées.

Et Atmosphair est tout simplement la meilleure place pour faire tout ça. On saute, on se fait plein d'amis, on regarde les gens faire leur premier saut et tripper, on profite du soleil jusqu'à la dernière minute et on finit la soirée autour d'un feu avec une bière dans les mains à se raconter notre journée.

Audrey-Ann

Toutes les actualités & reportages