Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Patricia, raconte-nous une histoire! Ce mois-ci : Plus de 4000 oeuvres, 88 chemins de croix et un magnifique héritage culturel.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Patricia, raconte-nous une histoire! Ce mois-ci : Plus de 4000 oeuvres, 88 chemins de croix et un magnifique héritage culturel.

Quelques artistes en arts visuel sont nés ou ont vécu dans la région de Chaudière-Appalaches : Louise Carrier, Albert Rousseau, Lauréat Vallière, Riopel, les céramistes de la Beauce...Ils ont animé et développé la vie artistique et culturelle.








Plus de 4000 oeuvres, 88 chemins de croix et un magnifique héritage culturel.

Quelques artistes en arts visuel sont nés ou ont vécu dans la région de Chaudière-Appalaches : Louise Carrier, Albert Rousseau, Lauréat Vallière, Riopel, les céramistes de la Beauce...Ils ont animé et développé la vie artistique et culturelle de notre région. Rare sont ceux qui ont pu vivre de l'art, particulièrement au milieu du XXe siècle. Dans cette courte liste, et sans doute le plus connu, on retrouve Médard Bourgault de Saint-Jean-Port-Joli. Son travail de pionnier tracera la voie et permettra à plusieurs de découvrir et développer leur talent en sculpture.

Photo : Lida Moser Source :BAnQ, P728, S1, P.18-9

Artiste autodidacte

Né à Saint-Jean-Port Joli en 1897, Médard Bourgault travail comme matelot et ensuite charpentier-menuisier avant de se retrouver sans travail lors de la crise de 1929. Le va et vient des touristes lui donne l'idée «  d'installer un kiosque en bordure de la route principale pour vendre ses sculptures. L'anthropologue Marius Barbeau, qui sillonne le Québec à cette époque, découvre l'artiste qu'est Médard Bourgault et l'incite fortement à développer son talent. Encouragé par des hommes politiques tels Alexandre Taschereau, Ernest Lapointe, Adélard Godbout, qui achètent ses oeuvres, Médard choisit définitivement de vivre de son art. »

Photo : Gaby (Gabriel Desmarais) Source : BAnQ, P795, S1, D7090

« L'art religieux occupe une grande place dans l'oeuvre de Médard Bourgault et pendant plus de trente ans, ses sculptures témoigneront de sa foi inébranlable. Pendant cette même période, l'art paysan exercé par le sculpteur lui vaudra de participer à de diverses expositions au Canada. Les scènes du terroir qu'il réalise avec une grande précision retiennent l'attention d'un nombre sans cesse croissant d'acheteurs. Suivant l'évolution de la société, l'artiste se tourne vers l'art profane au début des années 1960. »(1)

Capitale de la sculpture sur bois

« En 1940, il ouvre avec son frère Jean-Julien la première école de sculpture sur bois subventionnée par le gouvernement du Québec. C'est là que les Bourgault transmettront leur savoir-faire à des dizaines de jeunes gens de tout le Québec et qui feront connaître Saint-Jean-Port-Joli sur le plan national. »(2)

Deux des enfants de l'artiste, dont Pierre Bourgault qui suivra les traces de son père en arts visuels mais dans un style bien différent.(3)

 

Son travail a permis de tracer la voie pour plusieurs autres artistes qui se sont démarqués au Québec, et dans le monde, pour vivre de leur art. Pour poursuivre votre découverte de l'univers de la famille Bourgault, planifier une visite à la Maison-musée Médard-Bourgault, au Musée des Anciens Canadiens, au Parc des Trois-Bérets ou dès février à la fête d'Hiver.

 

Patricia Côté, coordonnatrice à l'accueil et à l'information

 

(1), (2) http://medardbourgault.org/medard-bourgault

(3) La Côte-du-Sud, belle à croquer, Yves Hébert, Éditions GID

Toutes les actualités & reportages