Reportages & articles

Vous êtes ici

      • Patricia, raconte-nous une histoire! Ce mois-ci :Le plaisir des sports d'hiver

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Patricia, raconte-nous une histoire! Ce mois-ci :Le plaisir des sports d'hiver

L'histoire témoigne habituellement des grands évènements du passé politique ou religieux du passé d'un peuple.Lorsqu'on prend le temps de fouiller un peu, les archives témoignent aussi du quotidien des générations passées.








Le plaisir des sports d'hiver

L'histoire témoigne habituellement des grands évènements du passé politique ou religieux du passé d'un peuple. On se souvient des réalisations des pionniers ou des personnages marquants. Lorsqu'on prend le temps de fouiller un peu, les archives témoignent aussi du quotidien des générations passées.

Découvrez ici quelques photos anciennes illustrant le plaisir, en famille ou entre amis, de transformer la pratique d'activités quotidiennes hivernales en une activité sportive.

Depuis longtemps, on sait bien profiter des bons côtés de l'hiver en Chaudière-Appalaches.

 

« Au collège Sacré-Coeur de Montmagny, le hockey fut l'une des plus importantes attractions hivernales. Depuis 1912 et même après 1960, des équipes régionales se disputaient un trophée devant des centaines de personnes. » (1)

 

« Avec leurs canots à glace et à voile, les habitants de  l'Isle-aux-Grues et de la Grosse-Ile traversaient même l'hiver jusqu'à Montmagny. Ils transportaient le courrier et, parfois, en cas d'urgence un médecin et même un embaumeur n'hésitaient pas à entreprendre ce voyage périlleux. D'une douzaine de pieds de longueur, renforcée sur les côtés pas des pièces de chêne et à la quille par une pièce d'acier, l'embarcation étaient tirée par quatre rameurs et un avionneur. Le canot à glace sera abandonné au cours des années 1950. Toutefois, on l'utilisera pour la traditionnelle course en canot entre Québec et Lévis lors du Carnaval d'hiver de Québec. »(2)

 

 Émile Lemieux, membre du club de raquette les Voltigeurs de Lévis (Don de Jean-Luc Lemieux)

« À Lévis, les clubs de raquette étaient très populaires et revêtaient un important caractère social. Les rencontres étaient l'occasion pour de nombreux hommes d'affaires anglophones et francophones de fraterniser hors de la sphère économique. Le premier club à apparaître à Lévis est le Levis Snow Shoe Club, fondé en 1864 mais le plus actif fut sans contredit celui des Voltigeurs de Lévis... (qui organisait)... des sorties hebdomadaires suivies de fastueux repas et de conférences. »(3)

 

 

 

Ski de fond chez les Colin Breakey vers 1940 (Don de Rémi Bussières)

« Des adeptes de ski, dont François Pichard, fondent le club le Montagnard en 1933 à Lévis. Ce club sera à l'origine de la première course de ski de fond organisée sur le territoire, soit la coupe Lévis-Mirepoix. Cette compétition demeure la plus ancienne course de ski de fond encore disputée en Amérique. » (4)

 

Une tradition: le sapin de Noël

« La coupe du sapin de Noel est une tradition séculaire sur la Côte-du-Sud. Lorsque le temps le permet, les chevaux sont attelés à un traineau. Les enfants ne se font pas prier pour embarquer. On se rend dans le boisé, puis avec minutie et attention un sapin baumier est identifié. Selon une forme de rituel, on le coupe selon des règles précises. Placé au salon, il se sera décoré avec soin par les membres de la famille. »(5)

 

À tous, de Joyeuses Fêtes et beaucoup de plaisir à profiter de l'hiver.

Patricia Côté

Coordonnatrice accueil et information

Sources :

(1), (2), (5) La Côte-du-Sud, belle à croquer, Yves Hébert, Éditions GID, p.114, p.122

(3), (4) Lévis, au passage du temps, David Gagné, Éditions GID, p.122, p.124 et p. 125

Toutes les actualités & reportages