Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Cette semaine, dans nos villages : Lac-Etchemin!

La municipalité de Lac-Etchemin doit son nom au magnifique plan d'eau de 5 km de long. Cette municipalité compte parmi les destinations plein air quatre saisons les plus attrayantes de la région.

Bienvenue à Lac-Etchemin!

Population: 4012 personnes 

Secteur touristique : Les Etchemins 

La municipalité de Lac-Etchemin doit son nom au magnifique plan d'eau de 5 km de long. Cette municipalité compte parmi les destinations plein air quatre saisons les plus attrayantes de la région. Une panoplie d'acti¬vités y sont offertes : activités nautiques, plage municipale, glissades d'eau, circuits de vélo sur route et montagne, golf, sentiers de marche éco-éducatifs, ou simplement la découverte de panoramas saisissants au détour de petites routes rurales. À Lac-Etchemin, les boutiques et les ateliers d'artisans constituent des haltes incontour¬nables. Une partie de golf sur les parcours hautement réputés et dans un décor de montagnes exceptionnel saura combler les amateurs de ce sport. Lac-Etchemin est aussi une halte importante du Tour de Beauce. En hiver, place aux frissons que procurent la motoneige, le quad (4 saisons), le ski alpin et la glissade en chambre à air ou la magie d'une randon¬née de ski de fond en forêt, sur les pistes de la Station de ski Mont Orignal.

Les principaux attraits

Les principaux événements:

Un peu d'histoire...

En 1828, l'arpenteur William Henderson découvrit un sol éminemment propice à l'établissement d'une colonie. L'exploration de Henderson et le rapport qu'il fit de son expédition sont d'ailleurs à l'origine des premières concessions qui datent de 1830. Considéré comme le premier défricheur des bords du lac Etchemin, Sir Randolph Routh, venu de Londres en Angleterre, fit l'acquisition d'une concession de 9000 acres en 1835. Il confia l'intendance de son grand domaine à Therrence McCaughry, d'origine irlandaise. Ce dernier devint le premier habitant de la paroisse de Sainte-Germaine. Des descendants de cette famille habitent toujours la municipalité.

Une période d'enracinement précéda l'arrivée progressive des familles de colons. Au début, pendant la saison morte, les pionniers vivaient principalement de la chasse et de la pêche. Plus tard, ces bâtisseurs deviendront forestiers, quittant femmes et enfants durant plusieurs mois de l'hiver afin d'augmenter leur revenu et d'améliorer leur sort. Jusqu'alors sans organisation paroissiale, la mission de 560 âmes fut érigée en paroisse et baptisée en 1869, Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin. L'érection civile suivit de près en 1870.

Si les premiers colons rêvaient de faire de leur coin de terre une paroisse agricole, le sort en décida autrement pour eux. A l'origine, tous les habitants étaient cultivateurs. En 1929, sur 347 familles, seulement 80 sont installées au village. Par contre en 1956, il y a autant de personnes au village que dans les rangs. Dix ans plus tard, l'urbanisation entraîne décidément la population villageoise dans son sillon. Le village compte 437 familles et dans les rangs autour, on en dénombre 318, en incluant la station. De municipalité, le village obtiendra le titre de Ville de Lac-Etchemin en 1966.

En 2001, la paroisse de Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin et la Ville de Lac-Etchemin ont réuni leur destinée pour constituer la Municipalité de lac-Etchemin. Ce territoire qui possède un patrimoine fascinant représente plus de cent ans de développement continu, le tout dans un environnement naturel exceptionnel.

L'architecture dans la municipalité

Le développement ayant débuté au milieu du X1Xe siècle, on retrouve des types de maisons qui ont emprunté leurs caractéristiques aux nombreux styles architectureaux de l'époque. Les plus communes sont les maisons de colonisation que l'on retrouve partout sur le territoire. Simples à réaliser et peu coûteuses grâce à un plan carré de petite dimension et une construction près du sol, ces maisons devaient répondre aux besoins et aux moyens restreints des défricheurs.

Maison de colon dans le rang 5

Déménagée du Grand Rang au rang 5 du secteur de Sainte-Germaine il y quelques années, cette très vieille maison de colon en pièce sur pièce a servi de magasin autrefois. Les propriétaires actuels, soucieux de préserver le patrimoine, l'ont démonté minutieusement en numérotant les pièces et l'ont rebâtie près de leur maison.

Maison de style mansard
À Lac-Etchemin, on peut admirer plusieurs maisons d'esprit mansard de courant Victorien. Ces très belles maisons se remarquent par leur toiture dont la partie supérieure est faiblement inclinée (terrasson). La partie inférieure est droite ou courbée, dans laquelle s'ouvrent des lucarnes à pignons. Certaines maisons possèdent une toiture à deux versants, ce qui leur donne un charme tout à fait spécial.

Moulin Roy

L'eau de la rivière Etchemin, prenant source à Saint-Luc a alimenté ce moulin à eau pendant plus d'un siècle (1870). Située à l'intersection de la route Grande Rivière et de la 277, cette bâtisse remarquable par ses dimensions et par son architecture authentique constitue un témoin important de l'économie et de la culture de la région.

Moulin Beaudoin

À la décharge du lac Caribou, sur la Grande Ligne (aujourd'hui dénommée Route 277), Pierre Beaudoin construisit le premier moulin à scie et à farine de Sainte-Germaine en 1860. Quatre générations de Beaudoin lui ont succédé. Ce moulin qui a opéré pendant plus d'un sicècle était pourvu de deux moulanges à pierre et d'une scie à 'châsse'. Un pouvoir hydraulique actionnait les moulanges et les scies à l'aide d'une chaussée et d'une grande roue en bois de 7.6 mètres de hauteur. Endroit pittoresque, ce vieux moulin a fait l'objet d'une restauration majeure au cours de l'année 2007 pour devenir le Centre d'arts Moulin La Lorraine.

Mission Saint-Hilaire

Le secteur de Sainte-Germaine-Station n'était autrefois qu'un rang appelé le Détour.

Lorsque la Compagnie du Québec Central eut décidé de prolonger sa voie ferrée jusqu'au Lac-Frontière en passant tout près de ce rang, un petit village poussa autour de la gare. Loin de l'église paroissiale les gens de la station obtinrent leur première chapelle en 1931 qui ferma ses portes en 1995.

La station devint alors mission et porta le nom de Mission Saint-Hilaire.

Le presbytère avant l'église

Différant la construction de l'église de quelques années, la décision de bâtir un presbytère fut prise en 1891. Véritable monument historique cette demeure, bien que rénovée dernièrement avec un style moderne, n'en demeure pas moins l'une des plus vieilles bâtisses de Lac-Etchemin.

Le temple paroissial

Construite en 1895, l'église a subi au cours des années les transformations jugées néces- saires par l'accroissement de la population. Autrefois, pour ne pas chauffer les églises durant la semaine, la messe était célébrée dans les sacristies.

L'Église Sainte-Germaine de Lac-Etchemin fut agrandie en 1941 et l'extérieur fut rénové en 1997. Sise sur un monticule, elle marque le point d'arrêt des activités commerciales du village.

Sanctuaire Notre-Dame d'Etchemin

Oasis de fraîcheur et de paix, le Sanctuaire Notre-Dame d'Etchemin, ouvert au public depuis 1952, a reçu depuis sa construction d'inombrables pélerins qui apprécient ce lieu de recueillement paisible et enchanteur. De style original et typiquement canadien, il a été construit entièrement en bois par un Maître-menuisier de la place.

SPIRI MARIA, havre de paix et d'amour

Dans un site pittoresque sur la rive sud du lac Etchemin , le Centre eucharis- tique et marial Spiri-Maria est ouvert à tous; qu'il s'agisse de simples visiteurs désireux d'effectuer une courte visite des lieux, de ceux qui viennent participer aux offices religieux de la Communauté ou encore des retraitants en quête d'un temps de silence et d'intériorité. Par sa simplicité toute modeste, la chapelle de la Dame de tous les Peuples se fait accueillante à chacun. L'atmosphère de silence qui y règne favorise le recueillement et le dialogue intime avec Dieu. Pendant leur séjour les retraitants sont hébergés aux résidences Alma et Pietro.

Spiri-Maria est aussi le Centre d'où rayonne internationalement la Communauté de la Dame de tous les Peuples, regroupement des cinq Oeuvres fondées par Marie-Paule ou Mère Paul-Marie. »»» Visitez notre site !

Si le patrimoine religieux vous intéresse, il existe un site Internet sur les lieux de culte du Québec : www.lieuxdeculte.qc.ca. Ce site donne accès à une fiche d'information et des photographies pour chacun des édifices inventoriés, soient les lieux de culte des différentes traditions religieuses érigés avant 1975. Chaque municipalité des Etchemins y est représentée.

Lien (s) d'intérêt:

Publications historiques et patrimoniales

Lac-Etchemin vu par la Commission de toponymie du Québec

Les armoiries!

Les armoiries de Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin, maintenant celles de la Municipalité de Lac-Etchemin, ont été établies, dressées et peintes par le Collège Canadien des Armoiries.

BLASONNEMENT

D'argent, ou caribou de gueules allumé et anglé de sable, au franc-quartier d'azur à senestre chargé d'une fasce d'or, accompagnée de six besants du même rangés en fasce, trois en chef, trois en pointe.

SOUTIENS

Deux branches d'érable feuillées de sinople.

DEVISE

'Major Virtus Quam'

Cette belle sentence latine se traduit par: 'Plus de valeur que d'éclat'. Elle possède le sens : 'Je cherche la vertu avant la gloire' ou encore 'A la gloire, je préfère la valeur'.

 

Bon séjour à Lac-Etchemin!

Sarah Moore-

Conseillère en communications

Toutes les actualités & reportages