Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Cette semaine, dans nos villages : Saint-Frédéric

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue à Saint-Frédéric!

Population: 1072 habitants

Secteur: Beauce

Saint-Frédéric, municipalité beauceronne située sur la rive ouest de la rivière Chaudière, brille par la diversité de ses attraits touristiques! Que l'on pense à la cueillette de bleuets, aux sauts en parachute, aux envolées touristiques, à une bonne rigolade au Théâtre d'été ou bien de recueillement spirituel. Les érablières s'animent au printemps pour perpétuer les traditionnelles «parties de sucre» à la cabane. C'est aussi grâce à cette richesse forestière que nous pouvons assister à l'incomparable flamboiement des couleurs de l'automne qui caractérise la Beauce. Croyez-nous, ce spectacle vaut le déplacement! La motoneige et le quad offrent une occasion privilégiée de vivre le légendaire hiver québécois et d'en apprécier toutes les beautés. Ces parcours sont accessibles par le sentier no 535 et un sentier d'un club local. 160 ans d'histoire laissent un héritage culturel et patrimonial des plus intéressants tel que l'église, érigée en 1858 ainsi que de magnifiques maisons.

Pricipaux attraits:

Histoire

Origine de la découverte du territoire
Les premiers colons ayant pratiquement défriché toutes les terres longeant le fleuve Saint-Laurent aux environs de Québec, ils n'eurent d'autres alternatives que de se diriger vers l'intérieur des terres pour s'établir. C'est en 1736, dans le but d'échapper au contrôle des Anglais établis en Acadie, que la seigneurie de Saint-Joseph fut attribuée à François-Pierre Rigaud de Vaudreuil, lequel l'échangea à son beau-père, Joseph Fleury de la Gorgendière, près d'une année plus tard. C'est ce dernier qui développa la seigneurie de Saint-Joseph qui, à l'époque, comprenait le territoire de Saint-Frédéric.

Territoire sillonné par une petite rivière qui rendait les terres environnantes très fertiles, les premiers colons décidèrent de s'installer à proximité, voyant en ces terres une promesse de prospérité. C'est donc vers 1800 que la colonisation du territoire s'amorça dans le rang Saint-Louis, près de la rivière des Fermes.

L'érection canonique de la paroisse de Saint-Frédéric
En 1848, le projet de construction d'un moulin à scie et à farine par M. Urbain Delisle annonçait l'accroissement de la population du territoire. Une requête fut donc envoyée à l'Archevêque de Québec dans le but de pouvoir y ériger une paroisse. C'est le 7 juillet 1851 que Mgr Turgeon, archevêque de Québec, rédigea le décret d'érection canonique de la paroisse de Saint-Frédéric de Beauce. La dénomination de la municipalité évoque d'ailleurs la mémoire de l'abbé Frédéric Caron, curé de Saint-Joseph-de-Beauce, puis premier curé de Saint-Frédéric jusqu'en 1956.

Le territoire de Saint-Frédéric
Saint-Frédéric possédait, à l'époque de sa création, un vaste territoire. Ce dernier incluait ce qui allait devenir plus tard Tring-Jonction, Saint-Séverin, Saint-Jules et East Brougthon. Depuis 1980, la paroisse de Saint-Frédéric s'étend sur une superficie de 71.58 km2. Son relief est constitué de montagnes et de vallées où règnent de grandes érablières, plusieurs ruisseaux sinueux ainsi que des terres colorées par l'agriculture.

 Site Internet de la municipalité

 

Toutes les actualités & reportages