Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Le Grand défi du Regroupement QuébecOiseaux

Les 11 et 12 mai entre 18 h et 18 h, c'est le Grand défi du Regroupement QuébecOiseaux. Une soixantaine d'équipe répartie dans toute la province doivent, dans une compétition amicale identifier le plus grand nombre d'espèces d'oiseaux en 24 heures.

Les 11 et 12 mai entre 18 h et 18 h, c'est le Grand défi du Regroupement QuébecOiseaux. Une soixantaine d'équipe réparties dans toute la province doivent, dans une compétition amicale, identifier le plus grand nombre d'espèces d'oiseaux en 24 heures. Le défi est de taille puisque chacune des équipes doit se fixer un point d'observation qui ne fait pas plus de 10 mètres de diamètres.

C'est aussi un évènement qui consiste à ramasser des fonds qui serviront à la conservation et au développement des habitats d'oiseaux, une cause très importante à l'heure où nous vivons d'importants bouleversements sur le plan climatique.

Une équipe composée de Geneviève Perreault, biologiste à l'emploi du Regroupement QuébecOiseaux, Marie-Claude Martin, technicienne de la Faune à l'emploi du département de Biologie de l'Université Laval et grande spécialiste des grandes oies des neiges, François Rousseau, biologiste et Jacques Samson chroniqueur ornithologique au Soleil, a choisi de s'installer à la halte routière de Saint-Vallier située sur la route 132.

Cette équipe veut faire de ce grand défi un important moment de sensibilisation pour tous ceux et celles qui s'intéressent de près ou de loin à l'ornithologie. Pour ce faire, outre le fait de dénombrer les plus grand nombre d'oiseaux possible, l'équipe s'est assuré la présence d'invités spéciaux qui seront sur place pour fraterniser et échanger sur leurs expériences variées avec les visiteurs.

Le vendredi, dès 18 h, ceux et celles qui le veulent pourront rencontrer Pascale Otis, une biologiste et chercheuse dont la réputation n'est plus à faire. Cette grande spécialiste des grandes oies des neiges qui mérite son surnom de Mère l'Oie a un bagage incroyable dans le monde de l'ornithologie et a voyagé partout dans le monde, particulièrement en Arctique et en Antarctique. Elle était sur le Sedna IV qui a passé 18 mois dans les glaces de l'Antarctique il y a quelques années. Elle arrive tout juste d'un autre long séjour au Pôle Sud et s'apprête à partir pour un autre long séjour, cette fois en Arctique. Vous ne vous lasserez pas d'entendre ses récits de voyage et ses expériences scientifiques.

Le deuxième invité du vendredi soir est M. Jocelyn Landry. Ce monsieur est probablement le meilleur guide que vous pouvez trouver dans la région de la Chaudière-Appalaches. Il connaît la Côte-du-Sud comme le fond de sa poche et en particulier l'Archipel de L'Isle-aux-Grues. C'est un excellent vulgarisateur et si on lui pose les bonnes questions, il révèlera les précieux secrets de sa région.

Le samedi, la journée sera bien remplie. Les invités sont d'abord Pascal Côté, coordonnateur des programmes et directeur de l'Observatoire des oiseaux de Tadoussac (OOT). Il a étudié en biologie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et possède une maîtrise en écologie forestière. C'est un scientifique d'une très grande accessibilité.

Un deuxième invité, M. Gérald Picard, un technicien de la Faune maintenant à la retraite, mais qui a travaillé la majeure partie de sa vie au département de Biologie de l'Université Laval. Il possède une immense expertise des grandes oies des neiges et est un véritable maître bagueur qui a posé bagues et colliers à des oies à l'Île Bylot en Arctique et plus près de nous à Baie-du-Febvre et à l'île aux Oies. On pourrait facilement le surnommer le Père l'Oie.

Enfin, la biologiste Marie-Christine Cadieux du département de Biologie de l'Université Laval complète la brochette de nos invités. Elle possède un important bagage dans le monde des oies et une grande connaissance du Nord québécois. Elle a également séjourné à plusieurs reprises à l'île Bylot, grande pouponnière en Arctique.

Tous les gens qui viendront faire un tour à la halte routière de Saint-Vallier et qui offriront une contribution à la cause du Grand défi seront admissibles au tirage d'une magnifique photo prise par Pascale Otis lors d'un de ses nombreux voyages.

Toutes les actualités & reportages